La salle de rédaction est emblématique du travail journalistique. Mais au-delà du symbole, elle est le lieu physique qui matérialise l’espace de production de l’information. D’une petite pièce au cœur de l’imprimerie à de larges espaces ouverts et mobiles, la salle de rédaction est un objet signifiant qui permet de considérer les changements qui ont traversé la pratique journalistique depuis plus d’un siècle. Florence Le Cam, professeure de journalisme à l’ULB, mène actuellement une recherche sur l’objet ‘salle de rédaction’ à partir des représentations visuelles de ces espaces (photographies, dessins, schémas, plans d’architecte).

Cette recherche se centre sur l’analyse de trois éléments mouvants dans l’Histoire du journalisme. Le premier renvoie à l’émergence de l’objet « salle de rédaction » et à son emplacement. Cet accent placé sur le lieu de son implantation par les propriétaires des médias, permet de considérer non seulement sa place à côté de l’imprimerie, au-dessus des rotatives ou dans un média-center, etc., mais aussi son adresse postale, son lieu d’exposition dans la ville, les immeubles occupés. Les lieux d’implantation de la salle de rédaction apparaissent comme l’un des éléments révélateurs des stratégies économiques et éditoriales successives des entrepreneurs médiatiques. Le second élément est l’organisation spatiale qui permet d’entrevoir l’évolution de la place que les journalistes occupent, les transformations des relations professionnelles, ainsi que des relations hiérarchiques. Ce faisant il s’agit de s’arrêter sur l’organisation des bureaux de travail, des places occupées par les rédacteurs en chef et des reporters, des endroits où se déroulent les réunions, etc. Enfin, le troisième élément considère l’ensemble des objets présents dans la salle de rédaction (la machine à écrire, le stylo, l’ordinateur, le téléphone, le smartphone, etc). L’évolution de la présence de ces outils dans la salle de rédaction renseigne sur les conditions matérielles de production du média, mais aussi sur la transformation plus ou moins rapide des outils utilisés quotidiennement par les journalistes.

Dans le cadre de ce projet, un appel est lancé à l’ensemble des journalistes disposant de photographies ou de toute représentation visuelle de leurs lieux de travail (actuels ou passés), de copies d’albums anniversaire de médias, ou de plans d’architecte des lieux de production des médias. Ces éléments peuvent être envoyés à l’adresse suivante : flecam[at]ulb.ac.be. Les résultats seront publiés dans des revues scientifiques et au final dans un ouvrage.