Le secteur des médias d’information et du journalisme est traversé par une crise systémique sans précédent. Les effets combinés du développement des technologies de l’information et de la communication, de la crise économique et d’une érosion de l’audience ont provoqué une déstabilisation de toute une industrie au cœur de laquelle la figure même du journaliste se trouve profondément troublée, minée et contestée. Au point qu’il soit devenu difficile de définir ce qu’est un journaliste aujourd’hui tant les acteurs de la chaîne de production de l’information se sont multipliés, dispersés et diversifiés.

Le Laboratoire des pratiques et des identités journalistiques (LaPIJ), créé au sein du département des Sciences de l’Information et de la Communication de l’Université libre de Bruxelles (ULB), répond à la nécessité d’affronter, en tant que chercheurs et enseignants en journalisme, les transformations que subit actuellement la profession, les mutations des métiers et des identités, l’arrivée de nouvelles figures dans le secteur des médias d’information, ainsi que la remise en cause du métier de journaliste.

Le Laboratoire aspire à être un espace de réflexions et d’échanges sur le journalisme, et notamment sur les pratiques et les identités de tous ceux qui font le journalisme. Trois ambitions portent ce projet :

  1. faire le lien entre la recherche académique et le monde professionnel ;
  2. produire de la connaissance ciblée sur les transformations des identités du journaliste (journaliste de desk, reporter, community manager, journaliste hacker, engagement editor, blogueur, citoyen journaliste, etc.) ;
  3. participer à des projets qui repensent et rebalisent les identités dans le cadre de recherches-actions concrètes avec des partenaires professionnels.

L’emploi du terme « laboratoire » n’est pas anodin, et explicite clairement notre posture reposant sur l’idée traditionnelle de centre de recherche ou d’observatoire tout en développant très clairement notre engagement dans le secteur médiatique, afin de collaborer activement avec les acteurs professionnels pour développer des outils et reconfigurer des pratiques, dans l’esprit de la recherche-action.

L’expertise de formation, les connaissances professionnelles du métier et la longue expérience de recherche en journalisme de l’ULB permettront de mener à bien diverses missions :

  • développer des études académiques et, notamment, des projets de recherche-action, en collaborant avec les acteurs du secteur médiatique et créer des outils, réfléchir à des pratiques et des profils de production d’information novateurs ;
  • organiser des séminaires de travail, des journées d’études avec la participation des académiques et des professionnels : ces rencontres seront fondamentales pour croiser les attentes et les réflexions de l’ensemble des acteurs du milieu médiatique ;

Ces réflexions seront diffusées et surtout alimentées en ligne par la mise en place d’une base de données des profils journalistiques hétérogènes et dispersés, et en forte mutation ces dernières années ; par le partage des corpus de recherche (des données statistiques, des données textuelles, des entretiens, etc.), des outils de recherche, et des résultats.

Pour contacter le LaPIJ ou un de ses membres, veuillez utiliser le forum ou nous envoyer un mail à l’adresse lapij[at]ulb.ac.be.

Inscrivez-vous à la Newsletter du LaPIJ











logoULBLaboratoire des pratiques et des identités du journalisme – LaPIJ
Avec le soutien et du département des Sciences de l'Information et Communication de l'Université Libre de Bruxelles et du ReSIC