Recherche sur le site


Actualités

Les femmes très largement sous-représentées dans les médias en Belgique

  • 28 septembre 2021
GMMP
Dix ans après la première étude réalisée en Belgique francophone, le dernier rapport du GMMP (Global Media Monitoring project) vient de paraître. Une équipe de chercheuses et chercheurs du Laboratoire des pratiques et identités journalistiques (ULB et Université de Mons) en partenariat avec le Département des sciences de la communication de l’Université de Gand a observé les médias belges pendant toute une journée afin d’analyser la manière dont les médias traditionnels représentent la réalité et la diversité de genre.

Plus de 300 sujets analysés sur une vingtaine de supports

Retardé par le confinement, le monitorage a été réalisé le 29 septembre 2020, journée marquée en Belgique par deux actualités fortes : la pandémie de covid-19 et la formation d’un gouvernement fédéral, ainsi que la campagne électorale aux Etats-Unis pour l’international.

Pour la première fois, les résultats concernent l’ensemble de la Belgique. Côté flamand, l’enquête a concerné les journaux De Standaard et Het Laatste Nieuws, le journal de 19h de la VRT et Het Nieuws de VTM pour la télévision, le journal de 8h de radio 1 pour la radio et les sites internet HLN.be et VRTNWS.be. Côté francophone, ont été analysés les JT de la RTBF, de RTL-TVI et Télésambre ; en radio, les journaux de la RTBF, de Bel-RTL et de Radio-Contact ; en presse écrite Le Soir, La Dernière Heure Les Sports +, et L’Avenir Namur. L’enquête a également analysé le contenu des sites 7sur7.be et le Vif.be, ainsi que quatre comptes twitter (ceux de RTBf info, Le Soir, Sudpresse et BX1).

Peu de femmes dans une actualité faite par des hommes

Un constat principal peut être tiré des résultats obtenus : les femmes sont toujours extrêmement sous-représentées en tant que sujet de l’actualité, et ce, quel que soit le support. Elles représentent 28 % des sujets en presse écrite, 26 % en télé et 20 % en radio. Une différence notable existe entre médias flamands et francophones sur internet, puisque les femmes sont le sujet d’actualité de 41 % de l’échantillon francophone, contre seulement 16 % de l’échantillon flamand. Pour le dire autrement, les hommes représentent globalement 75 % des sujets d’information. C’est encore pire si l’on se penche sur le ou la principal.e protagoniste des sujets, qui est un homme dans 96 % des cas.

Femmes protagonistes principales d’un reportage
Infogram

Du côté de la production de l’information, une inégalité apparaît également dans l’échantillon relevé ce 29 septembre 2020, puisque les femmes constituent 41 % des journalistes qui ont réalisé les informations, que ce soit en reportage, présentation ou annonce contre 59 % d’hommes. Le pourcentage de femmes journalistes impliquées en Belgique est plus faible que la moyenne européenne, qui est à 47 %. Dans le détail, les femmes ont été majoritaires en radio ce jour-là (58 %) et minoritaires en presse écrite (37 %) ainsi qu’en télé (35 %).

Cette différence peut être liée au taux de féminisation de la profession, qui est très faible en Belgique par rapport à d’autres pays, comme souligné dans le rapport  « Être femme et journaliste en Belgique francophone », réalisé en 2018 par Manon Libert, Florence Le Cam et Lise Ménalque, trois chercheuses du LaPIJ.

 

Le Rapport GMMP pour le Belgique est disponible en intégralité sur le site du LaPIJ, l’ensemble des résultats mondiaux de l’enquête GMMP 2020 est à retrouver sur le site du GMMP.

Les résultats des précédentes enquêtes menées en Belgique sont en ligne sur le site du GMMP (2015) et sur celui de l’Association des Journalistes Professionnels (2010 et 2015).

Le LaPIJ coordonne, pour la Belgique francophone, l’enquête 2020 du Projet mondial de monitorage des médias (GMMP) qui est la plus vaste étude globale sur la représentation des femmes et des hommes dans les médias, menée tous les cinq ans. L’adhésion du réseau GMMP s’étend sur plus de 100 pays sur tous les continents. Le réseau comprend l’égalité des genres et groupes de communication, les femmes dans les médias, d’associations des groupes de base des femmes et les chercheurs.